Madame Charlotte Caubel a été nommée directrice de la Protection Judiciaire de la Jeunesse à l’occasion du conseil des ministres du 9 septembre 2020. Elle succède à Madeleine Mathieu, en poste depuis février 2017 , et avec laquelle la FNAPTE entretenait d’excellents rapports. Madame Mathieu a été  appelée à de nouvelles hautes  fonctions à la Cour de Cassation en  devenant avocat général.

Inspectrice de la justice, Charlotte Caubel était conseillère justice au cabinet du premier ministre Edouard Philippe. Elle connait donc parfaitement les arcanes de la réforme de la justice pénale des mineurs. Elle a pu en suivre au plus près son avancement. Cette réforme  dont l’entrée en vigueur, était  fixée au 1é octobre 2020 a été repoussée à mars 2021, notamment en raison du retard pris par les tribunaux en raison du COVID 19.

Après avoir été vice-présidente du TGI de Bobigny puis 1 ère vice-procureur de la République  près le tribunal de grande instance de Paris, Charlotte Caubel  a également exercée comme conseillère juridique au sein de Tracfin, ce service placé sous l’autorité du ministère de l’Action et des Comptes Publics  pour lutter contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

 

Notre chargé de formation garde un bon souvenir de son passage à Bobigny. « Elle était proche du TPE.  C’était une personne très accessible, à l’écoute de ses interlocuteurs,  qui a notamment mis en place avec l’association  présidée par Jean-Pierre Rosenczveig (président du tribunal pour enfants de Bobigny à l’époque) à la mise en place des « journées justice » pour les collégiens du 93.