La justice restaurative implique la rencontre consentie entre l’auteur de l’infraction et la victime, en présence d’un tiers. Cette personne extérieure facilite le dialogue entre les deux parties et permet aux protagonistes de trouver un accord sur la réparation à apporter au préjudice causé / subi.

Ce modèle de justice alternatif, qui a fait l’objet d’un séminaire à l’administration centrale de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) le 23 septembre 2015 et d’un dossier dédié dans le 59èmenuméro de la revue professionnelle Les Cahiers dynamiques, était à l’honneur lors d’un colloque qui s’est tenu à Dijon le jeudi 08 octobre 2015.

Colloque le 21 novembre 2017 à Lyon  sur le thème    « justice restaurative : retours d’expérience. Quelle philosophie ?  Quel sens, quels acteurs ? 

Plus d’informations et fiche d’inscription  dans les prochaines semaines