A EVRY : RENCONTRE ASSESSEURS – AVOCATS D’ENFANT

 

Ysabelle Malabre, la responsable de l’association des assesseurs et intervenants de la justice auprès des mineurs (ADAIJAM),  correspondante de la FNAPTE a organisé le 19 octobre dernier une rencontre avec les avocats du barreau de l’Essonne, membres de la commission des droits de l’enfant.

Cette commission est composée d’une soixantaine d’avocats qui ont signé une convention par laquelle ils prennent un certain nombre d’engagements.  Outre une obligation de formation initiale théorique sur la défense des droits de l’enfant en matière pénale, ils s’engagent à une formation continue annuelle et participent à des formations pratiques avec tuteur. Ils s’engagent auprès des jeunes à prendre contact avec eux dès qu’il y a désignation et à se rendre à l’audience même si ces derniers ne se sont pas manifestés.

Assurant les permanences pénales des juges pour enfants, les avocats d’enfants de l’Essonne participent aux audiences du TE, aux rendez-vous d’assistance éducative, à la commission d’incarcération trimestrielle du Centre des Jeunes Détenus de Fleury Mérogis.

Ils interviennent en audience devant le juge des Affaires Familiales mais ils sont aussi très impliqués dans les procédures menées par les administrateurs Ad’ hoc qui se voient confier le suivi d’enfants souvent en conflit avec leur famille.

Les avocats membres de cette commission au sein du barreau de l’Essonne assurent également les permanences du « mercredi j’en parle à mon avocat »… et participent à des animations mises en place par la PJJ  telles les expos 9/13 ou 13/18, ou à des rencontres avec l’éducation nationale, les instances départementales ou municipales.

 

Une expérience très enrichissante de part et d’autre, à renouveler   assure Ysabelle Malabre et les assesseurs du TGI d’Evry tous très satisfaits de leur rencontre avec Me Simon-Vouaux et Me. De Kouchkovsky.

 

NB :les XVII ème assises nationales  des avocats d’enfants se sont tenues à Versailles les 4 et 5 novembre 2017. Nous nous en ferons l’écho très prochainement.