Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er avril 2016, il y avait 803 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 803 mineurs écroués, 549 étaient des prévenus et 254 des condamnés.

De avril 2013 à avril 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

statavril2016


 

 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mars 2016, il y avait 774 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 774 mineurs écroués, 540 étaient des prévenus et 234 des condamnés.

De mars 2013 à mars 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er février 2016, il y avait 722 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 722 mineurs écroués, 500 étaient des prévenus et 222 des condamnés.

De février 2013 à février 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er janvier 2016, il y avait 715 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 715 mineurs écroués, 494 étaient des prévenus et 221 des condamnés.

De janvier 2013 à janvier 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er decembre 2015, il y avait 725 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 725 mineurs écroués, 511 étaient des prévenus et 214 des condamnés.

De decembre 2013 à decembre 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er novembre 2015, il y avait 681 mineurs écroués détenus ce qui représente 1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 681 mineurs écroués, 496 étaient des prévenus et 185 des condamnés.

De novembre 2013 à novembre 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er octobre 2015, il y avait 692 mineurs écroués détenus ce qui représente 1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 692 mineurs écroués, 496 étaient des prévenus et 196 des condamnés.

De octobre 2013 à octobre 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er septembre 2015, il y avait 738 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 738 mineurs écroués, 513 étaient des prévenus et 225 des condamnés.

De septembre 2013 à septembre 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai-14.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er aout 2015, il y avait 743 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 743 mineurs écroués, 507 étaient des prévenus et 236 des condamnés.

De aout 2013 à aout 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en nov.-14 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juillet 2015, il y avait 780 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 780 mineurs écroués, 532 étaient des prévenus et 248 des condamnés.

De juillet 2013 à juillet 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juin 2015, il y avait 719 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 719 mineurs écroués, 483 étaient des prévenus et 236 des condamnés.

De juin 2013 à juin 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.

 


 

 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective  de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mai 2015, il y avait 768 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 768 mineurs écroués, 520 étaient des prévenus et 248 des condamnés.

De avril 2013 à avril 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 683 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 820 en mai 2014.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er avril 2015, il y avait 756 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 756 mineurs écroués, 518 étaient des prévenus et 238 des condamnés.

De avril 2013 à avril 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 683 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 820 en mai 2014.


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mars 2015, il y avait 724 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 724 mineurs écroués, 495 étaient des prévenus et 229 des condamnés.

De mars 2013 à mars 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 682 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 819 en mai 2014.


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective  de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er fevrier 2015, il y avait 699 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 699 mineurs écroués, 470 étaient des prévenus et 229 des condamnés.

De février 2013 à février 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 681 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 818 en mai 2014.


 

 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études et de la prospective  de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er janvier 2015, il y avait 704 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 704 mineurs écroués, 449 étaient des prévenus et 255 des condamnés.

De janvier 2013 à janvier 2015, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014


 2014

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er decembre 2014, il y avait 686 mineurs écroués détenus ce qui représente 1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 686 mineurs écroués, 465 étaient des prévenus et 221 des condamnés.

De décembre 2012 à décembre 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 620 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.


 

 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er novembre 2014, il y avait 680 mineurs écroués détenus ce qui représente 1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 680 mineurs écroués, 457 étaient des prévenus et 223 des condamnés.

De novembre 2012 à novembre 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 680 en novembre 2014 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er octobre 2014, il y avait 712 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 712 mineurs écroués, 465 étaient des prévenus et 247 des condamnés.

De octobre 2012 à octobre 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er septembre 2014, il y avait 690 mineurs écroués détenus ce qui représente 1 % de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 690  mineurs écroués, 452 étaient des prévenus et 238 des condamnés.

De septembre 2012 à septembre 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er aout 2014, il y avait 743 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 743  mineurs écroués, 456 étaient des prévenus et 287 des condamnés.

De aout 2012 à aout 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juillet 2014, il y avait 794 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2 % de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 794  mineurs écroués, 503 étaient des prévenus et 291 des condamnés.

De juillet 2012 à juillet 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juin 2014, il y avait 809 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2 % de l’ensemble de la population écrouée

Sur ces 809  mineurs écroués, 523 étaient des prévenus et 286 des condamnés.

De juin 2012  à juin 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.

___________________________________________________________________________________________________

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mai 2014, il y avait 817 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2 % de l’ensemble de la population écrouée

Sur ces 817  mineurs écroués, 510 étaient des prévenus et 307 des condamnés.

De mai 2012  à mai 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 817 en mai 2014.

____________________________________________________________________________________________________

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er avril 2014, il y avait 778 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée

Sur ces 778  mineurs écroués, 512 étaient des prévenus et 266 des condamnés.

De avril 2012 à avril 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

_______________________________________________________________________________________________________

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mars 2014, il y avait 748 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée

Sur ces 748  mineurs écroués, 477 étaient des prévenus et 271 des condamnés.

De mars 2012 à mars 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

_______________________________________________________________________________________________________

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er février 2014, il y avait 737 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée

Sur ces 737  mineurs écroués, 476 étaient des prévenus et 261 des condamnés.

De février 2012 à Janvier 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

__________________________________________________________________________________________________________

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er janvier 2014, il y avait 731 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée

Sur ces 731  mineurs écroués, 455 étaient des prévenus et 276 des condamnés.

De janvier 2012 à Janvier 2014, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

__________________________________________________________________________________________________________

2013

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er décembre 2013, il y avait 737 mineurs écroués détenus ce qui représente 1.1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 737 mineurs écroués, 477 étaient des prévenus et 260 des condamnés.

De décembre 2011 à décembre 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

————

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er novembre 2013, il y avait 723 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée.

Sur ces 723 mineurs écroués, 486 étaient des prévenus et 237 des condamnés.

De novembre 2011 à novembre 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en 1er octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

——

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er octobre 2013, il y avait 696 mineurs écroués détenus ce qui représente 1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 696 mineurs écroués, 435 étaient des prévenus et 261 des condamnés.

De octobre 2011 à octobre 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 667 en 1er octobre 2012 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

——-

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er septembre 2013, il y avait 715 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 715 mineurs écroués, 444 étaient des prévenus et 271 des condamnés.

De septembre 2011 à septembre 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

——

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er aout 2013, il y avait 781 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 781 mineurs écroués, 494 étaient des prévenus et 287 des condamnés.

De août 2011 à août 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

——–

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juillet 2013, il y avait 799 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 799 mineurs écroués, 509 étaient des prévenus et 290 des condamnés.

De juillet 2011 à juillet 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

———-

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juin 2013, il y avait 778 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 778 mineurs écroués, 506 étaient des prévenus et 272 des condamnés.

De juin 2011 à juin 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

————

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mai 2013, il y avait 771 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 771 mineurs écroués, 477 étaient des prévenus et 294 des condamnés.

De mai 2011 à mai 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

————–

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er avril 2013, il y avait 742 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 742 mineurs écroués, 493 étaient des prévenus et 249 des condamnés.

De avril 2011 à avril 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

————

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mars 2013, il y avait 729 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 729 mineurs écroués, 486 étaient des prévenus et 243 des condamnés.

De mars 2011 à mars 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en 1er septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en 1er juillet 2012.

————-

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er janvier 2013, il y avait 724 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 572).

Sur ces 724 mineurs écroués, 439 étaient des prévenus et 285 des condamnés.

De janvier 2011 à Janvier 2013, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

 


———

2012

 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er Décembre, il y avait 723 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (67 674).

 

Sur ces 723 mineurs écroués, 450 étaient des prévenus et 273 des condamnés.

De décembre 2010 à décembre 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er Novembre, il y avait 681 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,0% de l’ensemble de la population écrouée (67 225).

Sur ces 681 mineurs écroués, 431 étaient des prévenus et 250 des condamnés.

D’octobre 2010 à Octobre 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

 


 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er Octobre, il y avait 667 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,0% de l’ensemble de la population écrouée (66 704).

Sur ces 680 mineurs écroués, 422 étaient des prévenus et 245 des condamnés.

 

De septembre 2010 à septembre 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.

 

 


 

 

Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er septembre, il y avait 680 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,0% de l’ensemble de la population écrouée (66 126).

Sur ces 680 mineurs écroués, 395 étaient des prévenus et 285 des condamnés.

D’août 2010 à août 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er août, il y avait 755 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1% de l’ensemble de la population écrouée (66 748).

Sur ces 755 mineurs écroués, 436 étaient des prévenus et 319 des condamnés.

D’août 2010 à août 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juillet, il y avait 810 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée (67 373).

Sur ces 810 mineurs écroués, 493 étaient des prévenus et 317 des condamnés.

De juillet 2010 à juillet 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 810 en juillet 2012.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er juin 2012, il y avait 770 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée (66 915).

Sur ces 770 mineurs écroués, 456 étaient des prévenus et 314 des condamnés.

De juin 2010 à juin 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mai 2012, il y avait 803 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée (67 073).

Sur ces 803 mineurs écroués, 460 étaient des prévenus et 343 des condamnés.

De mai 2010 à mai 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er avril 2012, il y avait 780 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,2% de l’ensemble de la population écrouée (67 161).

Sur ces 780 mineurs écroués, 458 étaient des prévenus et 322 des condamnés.

D’avril 2010 à avril 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er mars 2012, il y avait 715 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée (66 445).

Sur ces 715 mineurs écroués, 431 étaient des prévenus et 284 des condamnés.

De mars 2010 à mars 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er février 2012, il y avait 723 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée (64 787).

Sur ces 712 mineurs écroués, 443 étaient des prévenus et 280 des condamnés.

De février 2010 à février 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er janvier 2012, il y avait 712 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée (64 787).

Sur ces 712 mineurs écroués, 417 étaient des prévenus et 295 des condamnés.

De janvier 2010 à janvier 2012, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 661 en septembre 2011 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er décembre 2011, il y avait 750 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée (65 262).

Sur ces 750 mineurs écroués, 463 étaient des prévenus et 287 des condamnés.

De décembre 2009 à décembre 2011, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 654 en décembre 2009 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er novembre 2011, il y avait 690 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée (64 711).

Sur ces 690 mineurs écroués, 421 étaient des prévenus et 269 des condamnés.

De novembre 2009 à novembre 2011, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 654 en novembre/décembre 2009 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er octobre 2011, il y avait 687 mineurs écroués détenus ce qui représente 1,1 % de l’ensemble de la population écrouée (64 147).

Sur ces 687 mineurs écroués, 413 étaient des prévenus et 274 des condamnés.

De septembre 2009 à septembre 2011, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 630 en octobre 2009 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.


Selon la statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France publiée par le Bureau des études, de la prospective et des méthodes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, au 1er septembre 2011, il y avait 661 mineurs écroués détenus ce qui représente 1% de l’ensemble de la population écrouée (63 602).

Sur ces 661 mineurs écroués, 371 étaient des prévenus et 290 des condamnés.

De septembre 2009 à septembre 2011, le nombre le plus bas de mineurs écroués a été de 630 en octobre 2009 et le chiffre le plus haut a été de 809 en juillet 2011.